Louise, bébé miracle de 610 grammes : la séance photo après les semaines d’hôpital

Vos histoires sont uniques et c'est aussi cela qui fait la richesse de ce métier.

J'aime prendre le temps afin de vous connaître un peu, même si il y en a certain[e]s que je connais déjà dans leur vie de près ou de loin, chaque histoire reste néanmoins importante et unique.

Lætitia et Ludovic sont un superbe couple qui ont eu le bonheur d'accueillir leur petite Louise dans des circonstances tumultueuses qui ont bouleversé leur quotidien.

Lætitia souffrait de pré-eclampsie, une maladie qui se déclare lors de la grossesse et qui demande un suivi particulier. Mais ces " crises " sont parfois difficiles à cerner au milieu des maux de certaines grossesses. Notre future maman est montée à quasi 19 de tension et l'équipe médicale de l'hôpital Lyon Sud a dû prendre la décision d'une césarienne de toute urgence pour ne pas mettre en jeu la vie de maman et bébé. C'est ainsi que Louise a vu le jour en Octobre du haut de ses 610 grammes ! une vraie petite plume. " Un demi paquet de farine " comme le dit Ludovic !

Quel choc pour les parents de se retrouver dans une telle situation alors qu'au final il n'y étaient pas préparé. Mais ils se sont de suite adapté. Et ont réussi à prendre le rythme.

S'en est suivi pour eux des semaines et mois d'hôpital, à faire connaissance avec leur bébé, la voir tout doucement faire de petits progrès, prendre du poids, s'accrocher à la vie. Ces semaines leur ont permis de croiser d'autres parents, dans la détresse, dans l'espoir, dans la joie, mais aussi parfois dans la peine. Ce qui devait être simplement le plus beau jour de leur vie a totalement bouleversé leur quotidien. La petite Louise s'est battue comme une Lionne, grâce à l'amour de ses parents, sa famille, ses proches, mais aussi grâce à des équipes médicales dévouées corps et âmes dans le service de l'hôpital réputé de la Croix Rousse à Lyon puis de l'hôpital Lyon Sud.

Lætitia a tenu le coup aussi de son côté, en récupérant de sa césarienne, et en tirant son lait chaque jour, afin de lui donner le meilleur. Des semaines de relais de parents et beaucoup d'amour. A la folie même !


J'ai eu le bonheur de la photographier alors que dorénavant elle a de bonnes petites joues qu'on a envie de croquer toute la journée. On a du mal à s'imaginer qu'elle a pu être si minuscule entourée de tubes, fils en tout genre etc...

Louise doit encore être suivie de près, elle est fragilisée sur certains points mais solide comme un roc ( comme ses parents ! ) et en bonne santé.


Voici un bout de reportage afin de donner espoir aux familles concernées, c'est le message que ces jeunes parents veulent faire passer.

Force et courage à celles et ceux qui vivent ces moments.